Fiche Technique

logofiche.png

Martine est une série de livres illustrés publiée depuis 1954 chez Casterman avec une périodicité quasi annuelle. Les auteurs, belges, sont Gilbert Delahaye, jusqu’en 1997 puis Jean-Louis Marlier. Marcel Marlier, le père de Jean-Louis Marlier, en est l’illustrateur.
Depuis sa création, la série a connu un tirage total d’environ 85 millions d’exemplairesdans un grand nombre de pays (
Albanie, Allemagne, Afrique du Sud, Belgique, Bulgarie, Chine, Corée, Croatie,Danemark, Espagne, Etats Unis, France, Finlande, Galicie, Grèce, Hollande, Hongrie, Indonésie, Islande,Italie, Israël, Japon, Liban, Macédoine, Malaisie, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Slovaquie, Slovénie, Suéde, Taïwan, Tchéquie, Turquie). En 2010, la série propose 60 titres. 

Fiche Technique delahye

Gilbert Delahaye, travaille aux éditions Casterman. Son directeur remarquant qu’il écrit poésies et histoires pour les enfants, il lui demande d’écrire les aventures d’une petite fille. C’est ainsi qu’à 30 ans, il écrit Martine à la Ferme. L’album connaît un succès immédiat.


photoL’illustrateur s’appelle Marcel Marlier. À 23 ans, il a réalisé de beaux livres illustrés. Il habite à Tournai, en Belgique, justement où se trouvent les éditions Casterman. C’est là qu’il a reçu le texte de Martine à la ferme écrit par Gilbert Delahaye et en dessinant Martine, il donne vie à une petite fille dont les aventures sont connues dans le monde entier.

Le style des illustrations a évolué au fil des années mais d’une façon générale, il est d’un réalisme naïf : le dessin est détaillé, les lumières sont flatteuses, les couleurs pastel ; un grand soin est apporté aux décors, aux tenues des personnages et surtout aux expressions de ceux-ci.

(Source : Wikipedia)

ligne.png

Les différents noms en langues étrangères de Martine :
dessin_martine_2 Andreea (Roumain), Anita (Portugais), Ayşegül (Turc), Carolina/Martina (Catalan), Cristina/Martita (Italien), Debbie (Anglais-USA), Elenyté (Lituanien), Goizane (Basque), Margrét (Islandais), Máirín (Irlandais), Maja (Croate), Мартиан (Russe), Marinka (Slovène), Márti (Hongrois), Martina/Steffi/Petra (Allemand), 玛蒂娜 (Martina en Chinois), มาร์ทีน (Martine en Thaï) Martini (Malais), Martinka (Tchèque), Martita/Mireia (Espagnol), Martynka (Polonais), Mary (Anglais), Μαρίλη(Mimika en Grecque), Mimi (Danois), Mimmi (Suèdois), מרים (Miriam en hébreu), Siani (Gaélique), Tini (Indonésien), Tiny (Néerlandais),  تولين (Touline en Arabe), Zana (Albanais).

Andreea * Anita * Ayşegül * Carolina/Martina * Cristina/Martita * Debbie * Elenyté * Goizane * Margrét * Máirín * Maja * Мартиан * Marinka * Márti * Martina/Steffi/Petra * 玛蒂娜 (Martina) * มาร์ทีน (thaï) * マルチ (Martine) * Martini * Martinka * Martita/Mireia * Martynka * Mary * Μαρίλη * Mimi * Mimmi * מרים (Miriam) * Siani * Tini * Tiny * تولين (Touline) * Zana

ligne.png

Il nous a quitté le 18 janvier 2011

marcelmarlier.jpg

Après un demi-siècle de collaboration, Casterman perd un dessinateur d’exception, un homme de qualité, un ami.

De l’aquarelle à l’ordinateur, cet illustrateur virtuose et passionné n’a cessé de multiplier les expériences nouvelles tout en restant fidèle à une règle fondamentale : observer avant d’inventer, dessiner d’après nature afin de voir toujours les choses, les animaux, les êtres humains en profondeur et au plus près de leur réalité. Alliant dextérité et délicatesse, réalisme et sensibilité, Marcel Marlier a construit un univers riche et singulier. Perfectionniste au savoir-faire hors du commun, il était l’un des rares illustrateurs, sinon le seul, à maîtriser aussi excellemment à la fois le portrait, l’attitude, le mouvement, le paysage, le détail documentaire et l’interprétation fictionnelle. Martine, le personnage auquel Marcel Marlier a donné un visage, demeure une référence unique dans le monde de l’édition pour la jeunesse. Un véritable phénomène éditorial avec 60 titres et plus de 65 millions d’exemplaires vendus en langue française et 35 millions en langue étrangère. Marcel Marlier laisse une œuvre, qui est à la fois une extraordinaire vitrine des 50 dernières années et une vision intemporelle d’un monde merveilleux.

(Source Casterman)

retour2.png



Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire